Actualités

Quelle place pour les agricultures européennes dans les échanges mondiaux à horizon 2050 ?

L’étude « Agricultures européennes en 2050 » conduite par INRAE à la demande de l’association Pluriagri* s’inscrit dans la lignée des travaux prospectifs sur l’évolution de la sécurité alimentaire mondiale conduits par l’Inra et le Cirad, par la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), ou encore l’IFPRI (International Food Policy Research Institute) et l’IIASA (International Institute for Applied Systems Analysis). Ses enseignements, qui tiennent compte des impacts du changement climatique sur la production agricole, pourront éclairer les politiques publiques européennes et internationales.

la suite ici

Le conseil de Venise inondé « deux minutes après » le rejet de mesures contre le changement climatique

L’histoire est racontée le 13 novembre sur Facebook par un conseiller régional, photos à l’appui. Venise est alors sous les eaux, dévastée par la pire marée haute en 53 ans, une acqua alta d’1,87 mètre qui a envahi églises, commerces, et musées, faisant au moins un mort, provoquant des dégâts à hauteur de plusieurs centaines de milliers d’euros et un spectacle de désolation.

usbeketrica ici

Empreinte environnementale du numérique mondial

Pour fabriquer nos téléphones, nos ordinateurs, nos écrans plats : il faut de l’eau, de l’énergie et des métaux qui sont en quantité limitée sur la planète et que l’on exploite avec des mines. Ce secteur allait multiplier par trois ses impacts sur la planète d’ici 2025. Il risque d’aggraver la crise écologique s’il ne recycle pas plus ses produits mais aussi il risque de scier la branche économique sur laquelle il est assis.

L’étude de Green IT ici

Jeremy RIFKIN : « Le New Deal vert mondial »

Jeremy Rifkin, économiste : « Si nous ne transformons pas nos modes de production de façon radicale dès maintenant, la survie de notre espèce est en jeu » https://lemonde.fr/economie/article/2019/10/16/jeremy-rifkin-la-survie-de-notre-espece-depend-de-la-transformation-de-nos-modes-de-production_6015648_3234.html… via Le Monde

Bilan météo septembre 2019

Voici un bilan cartographié du mois de septembre écoulé (température, pluviométrie, ensoleillement sur un panel de 73 stations) 

source : meteo-nantes.net

Climat : les scientifiques démontrent que l’écart entre les objectifs et la réalité s’accroît

Ce rapport, intitulé Unis dans la science, contient des détails sur l’état du climat et présente les tendances en matière d’émissions et de concentrations des principaux gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Il souligne l’urgence d’une transformation socio-économique fondamentale dans des secteurs clés tels que l’utilisation des terres émergées et l’énergie afin d’éviter une augmentation dangereuse des températures mondiales, dont les impacts pourraient être irréversibles. Les outils permettant de faciliter à la fois l’atténuation et l’adaptation y sont également analysés.

source : WMO

Ces 5 dernières ont été les plus chaudes enregistrées sur Terre

Les symptômes et les effets du changement climatique – élévation du niveau de la mer, perte de glace et conditions météorologiques extrêmes notamment – se sont accentués entre 2015 et 2019, et selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM), cette période de cinq ans est bien partie pour être la plus chaude jamais enregistrée. Les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont également grimpé à des niveaux historiques, verrouillant la trajectoire de réchauffement pour plusieurs générations à venir.

Source : Organisation Météorologique Mondiale

Bisphénols, phtalates, parabènes… Six polluants présents dans l’organisme de tous les Français

Une étude menée par Santé Publique France démontre que les polluants suivant, qui pour certains sont des perturbateurs endocriniens ou des cancérigènes, avérés ou suspectés : Bisphénols, phtalates, parabènes, éthers de glycol, retardateurs de flamme bromés et composés perfluorés.

Les principaux résultats montrent que :

  • Ces polluants sont présents dans l’organisme de l’ensemble des adultes et des enfants.
  • Les niveaux d’imprégnation mesurés sont comparables à ceux d’autres études menées à l’étranger, notamment aux Etats-Unis et au Canada à l’exception des retardateurs de flamme bromés, des bisphénols S et F et des parabènes.
  • Des niveaux d’imprégnation plus élevés sont retrouvés chez les enfants. Plusieurs hypothèses issues de la littérature pourraient expliquer ces niveaux : des contacts cutanés et de type « main bouche » plus fréquents pour des produits du quotidien (jouets, peintures…) ; des expositions plus importantes liées par exemple à une exposition accrue aux poussières domestiques ou à un poids corporel plus faible par rapport à leurs apport alimentaires, comparativement aux adultes.

Imprégnation de la population française par les bisphénols A, S et F. Programme national de biosurveillance, Esteban 2014-2016. 
Imprégnation de la population française par les éthers de glycol. Programme national de biosurveillance, Esteban 2014-2016.
Imprégnation de la population française par les parabènes. Programme national de biosurveillance, Esteban 2014-2016.
Imprégnation de la population française par les composés perfluorés. Programme national de biosurveillance, Esteban 2014-2016.
Imprégnation de la population française par les phtalates. Programme national de biosurveillance, Esteban 2014-2016.
Imprégnation de la population française par les retardateurs de flamme bromés. Programme national de biosurveillance, Esteban 2014-2016.

Coût des énergie renouvelable vs énergie nucléaire

Anomalies de températures 1900-2018 sur l’Europe

Average, maximum and minimum temperature anomalies by country in the European Union 1900–2018
Une illustration vaut mieux parfois que des explications.
source : http://berkeleyearth.org

Minute rigolote

Une occasion manquée pour l’environnement

La crise climatique qui nous conduit aujourd’hui vers un naufrage planétaire aurait pourtant pu être en bonne partie réglée il y a de cela plus de 30 ans. C’est ce que démontre le journaliste du New York Times Nathaniel Rich, dans une enquête remarquable parue en français sous le titre Perdre la Terre. (lire la suite sur www.ledevoir.com)

Rapport d’étude « Guide des bonnes pratiques agricoles pour l’amélioration de la qualité de l’air »

Les activités agricoles sont des sources d’émissions de polluants qui ont un impact sanitaire et environnemental important : le secteur a contribué, en 2016, à 94 % des émissions de NH3, 9 % des émissions de PM2,5 et 14 % des émissions de carbone suie (BC) au périmètre métropole (SECTEN, 2018). Ce guide des bonnes pratiques agricoles répond à une exigence européenne, dans le cadre de Directive UE 2016/2284, et a pour objectif de favoriser la diffusion des pratiques agricoles les plus pertinentes pour limiter les émissions de NH3 et de particules dans l’air. (lire la suite sur www.ademe.fr)

Contribution des activités humaines à la vague de chaleur record de juin 2019 en France

Une équipe de climatologues européens a analysé la vague de chaleur survenue en Europe de l’ouest la semaine dernière à l’aune des modèles d’évolution du climat. Leurs résultats mettent en évidence le lien entre la contribution anthropique au réchauffement climatique et l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des canicules. (lire la suite sur www.ipsl.fr/)

Energie. L’éolienne Floatgen, vers Saint-Nazaire, tourne mieux que prévu

Le prototype flottant installé au large du Croisic a bien tenu face aux vagues de 8 mètres et aux rafales de 100 km/h. Des performances supérieures aux attentes. (lire la suite sur ouest-france.fr)